Newsletter Biodiversité et business

Article publié le 28 juin 2017


Une nouvelle menace plane sur les serpents européens


La maladie fongique du serpent (SFD), jusqu’alors uniquement détectée chez les espèces nord-américaines touche dorénavant les espèces européennes. C’est ce que révèle une étude parue dans la revue Scientific Reports et menée par 13 chercheurs américains, anglais et tchèques. 

Dans un contexte d’accélération du rythme d’émergence des agents pathogènes fongiques dans le monde entier, ce rapport constitue ainsi une première alerte quant à la conservation des populations de serpents sauvages européens. 
La SFD est causée par le champignon Ophidiomyces ophiodiicola. Il s’agit d’une maladie infectieuse considérée comme la principale cause d’infections cutanées de serpents sauvages d’Amérique du Nord. 
Pour cette étude 33 carcasses et 303 peaux moulées provenant de serpents sauvages vivant en  Grande-Bretagne et en République tchèque ont été recueillies entre 2010 à 2016. Leurs analyses ont révélé la présence de lésions cutanées modérées dans la plupart des cas. Cependant certains serpents individus présentaient des lésions sévères considérées comme susceptibles d’avoir contribué à la mortalité.
Des études approfondies sont en cours pour comprendre l’impact de cette nouvelle menace sur les populations européennes. 



Linked in Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


Retour