Newsletter Biodiversité et business

Article publié le 31 mai 2017


Toitures végétalisés et biodiversité


Dans un contexte de demande toujours croissante en végétalisation urbaine, les toitures végétalisées se sont multipliées ces dernières années. Si leurs effets d’isolation phonique et thermique, de rétention des eaux pluviales et de satisfaction visuelle pour les citoyens sont bien connus, leur réel potentiel écologique est lui davantage flou. 

NatureParif lance donc ce mois-ci une étude écologique d’une trentaine de toitures végétalisées. D’une durée de 3 ans cette campagne prendra la forme d’inventaires taxonomiques poussés et de mesures de certains services écosystémiques associés (sol et hydrologie). Ce travail sera couplé à état des lieux des différentes pratiques de conception et de gestion de ces aménagements ainsi  qu’à une analyse des coûts de réalisation et d’entretien. 
Cette étude permettra ainsi d’améliorer les connaissances sur la contribution des toitures végétalisés aux trames vertes locales en termes d’accueil de biodiversité et de service écosystémiques. Elle fournira également une analyse de contribution à la trame verte selon le mode de construction choisi (extensif, semi-intensif ou intensif) et leurs intérêts respectifs. Ces informations permettront alors de mieux conseiller la maitrise d’ouvrage et maitrise d’œuvre dans la conception et la gestion des bâtiments souhaitant s’intégrer à la trame verte locale.



Linked in Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


Retour