Newsletter Biodiversité et business

Article publié le 28 juin 2017


Quels impacts pour les éoliennes sur les oiseaux ?


La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) a publié un premier rapport d’étude approfondie de l’impact des parcs éoliens sur l’avifaune. Cette étude couvrant tout le territoire national ne prend cependant pas en compte les impacts indirects sur les oiseaux ni sur les chauves-souris. 

Si les conclusions ne sont pas dramatiques, les résultats hétérogènes poussent l’association à quelques recommandations notamment en termes d’implantation et de réhabilitation des parcs en fin de vie. 
L’étude démontre ainsi un taux de mortalité entre 0,3 et 18,2 oiseaux par an et par éolienne. Des chiffres en accord avec les études déjà menées à l’échelle internationale. Cependant et de façon assez logique, le taux de mortalité double à proximité des zones Natura 2000 protégées au titre de la directive européenne Oiseaux. Les espèces les plus touchées sont le Roitelet à triple bandeau et le Martinet noir mais rapportés à leur population, ce sont les rapaces diurnes qui subissent le plus fort impact. Les Goélands et les Mouettes sont également fortement impactés ce qui soulève la question des parcs éoliens marins. 
La LPO demande ainsi le refus d’implantation de telles installations en zone Natura 2000 ainsi que dans une zone tampon de 1 Km autour. Ces zones ne couvrant que 8 % du territoire métropolitain, une telle obligation ne remettrait pas en cause les objectifs nationaux de développement de l’éolien, estime l’association.
Parmi ses autres recommandations la LPO demande également à ce que des radars ornithologiques soient plus fréquemment déployés à l’échelle des projets mais aussi dans le cadre de la planification régionale, ou encore, privilégier des implantations parallèles aux couloirs de migration.
Concernant les parcs les plus anciens qui se trouvent être ceux le plus fréquemment installés en zone Natura 2000, l’association estime : "Il s’agit là d’une opportunité unique de réduire l’impact du parc éolien français sur l’avifaune en faisant le choix de ne pas remplacer certaines éoliennes très problématiques".



Linked in Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


Retour