Newsletter Biodiversité et business

Article publié le 19 avril 2017


Financement du capital naturel : le 1er prêt est accordé


Pour enrayer la perte de la biodiversité et s’adapter au changement climatique, il est nécessaire d’accroître les investissements dans le capital naturel.

La Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont ainsi annoncé le premier accord de prêt soutenu par le mécanisme de financement du capital naturel. Un système basé sur un partenariat financier entre les deux établissements visant à encourager des projets de protection de la nature et d’adaptation au changement climatique au moyen de prêts et d’investissements sur mesure. 

 

« Pour préserver et restaurer les éléments précieux que sont les habitats et la vie sauvage de l’Europe, nous devons faire plus. Investir dans la nature présente un intérêt économique important. La biodiversité et la croissance économique peuvent aller de pair. En tant que banque de l’UE, nous sommes déterminés à investir dans des projets qui soutiennent une économie rurale dynamique, tout en protégeant notre biodiversité et en gérant intelligemment le capital naturel. Le mécanisme de financement du capital naturel est un partenariat novateur entre la banque de l’Union et la Commission européenne, et ce premier projet que constitue "Rewilding Europe Capital" nous permet de prendre le meilleur départ possible» déclare Jonathan Taylor, vice-président de la BEI chargé du climat et de l’environnement.

 

L’accord permet d’apporter un soutien à la création et à la consolidation d’entreprises fondées sur la nature ainsi qu’à de nouveaux modèles économiques dans des secteurs tels que la foresterie, la gestion de l’eau, la pêche et le tourisme durable.  



Linked in Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


Retour